Section Simiane-Mimet
Section Simiane-Mimet

Les militants de l’extrême droite ouvrent un local à Aix

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence
Le « Bastion social » est le nouvel avatar du Groupe union défense (ou GUD), ce mouvement étudiant d’extrême-droite né en 1968 et très actif dans les années 70 qui a fourni au Front national beaucoup de ses cadres. Ce courant néofasciste d’inspiration révolutionnaire rejette la démocratie parlementaire et se veut ouvertement antilibéral, antimondialiste et xénophobe. Il proclame la défense de l’identité française et des valeurs traditionnelles par le rejet de toute immigration.C’est de ce substrat qu’a été engendré, l’année dernière, le « Bastion social », inspiré du « Casapound » italien, qui agrémente son idéologie néofasciste d’un vernis social. À travers un discours tourné vers les masses prétendument délaissées, les militants appuient leur combat politique sur la mise en avant d’actions (distribution de repas, de vêtements) envers les sans-abri et les personnes en difficultés en appliquant la préférence nationale. Une forme de « solidarité identitaire » qui exclut les réfugiés, les clandestins et les étrangers résumée dans leur slogan : « Les nôtres avant les autres ».

Aix-en-Provence | Les militants du GUD et de l’action française ouvrent un local à Aix | La Provence

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Sur le site de l'Obs Une croissance qui tousse, des réformes présentées comme nécessaires mais pas toujours populaires, le tout sous l’œil de Bruxelles : le gouvernement va détailler lundi
Le par
Sur le site de La Provence Marseille, "the place to be" pour les socialistes. Les mauvaises langues traduiront cimetière des éléphants. La gauche y voit plutôt l'espace pour se reconstruire.
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :