Section Simiane-Mimet
Section Simiane-Mimet

À Jouques, un laboratoire anti-chômage porteur d’espoir

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence Et si on n'avait pas tout essayé contre le chômage longue durée ? C'est la question fondatrice de l'expérimentation "Territoires zéro chômeur longue durée" qui s'appuie sur un triple constat : personne n'est inemployable; ce n'est pas le travail qui manque mais l'emploi ; et ce n'est pas non plus l'argent qui fait défaut puisque chaque année, le chômage longue durée entraîne d'importantes dépenses et un manque à gagner que la collectivité prend à sa charge. Ce coût de la privation d'emploi s'élève à 36 milliards d'euros, d'après une étude réalisée en 2015 par ATD Quart-monde. L'association, rejointe par le Secours catholique, Emmaüs, la

Loi asile et immigration : les principaux points de friction.

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Rétention, procédure d'asile, délit de solidarité... Le projet de loi "asile et immigration", amendé (près de 1.000 amendements déposés) par les députés en commission des lois, arrive ce lundi 16 avril à l'Assemblée nationale. Les débats promettent d'être longs et vifs. Dès la parution des premiers brouillons en décembre et en janvier, le texte a, en effet, provoqué un fort émoi chez les associations d'aide aux migrants qui assurent que ce projet de loi nuit gravement à la protection des demandeurs d'asile. Loi asile et immigration : quels sont les principaux points de friction ?

Les 10 erreurs et regrets que reconnaît François Hollande

0 commentaire Le par

Sur le site de L'Obs "Sortant mais pas battu" ! Onze mois après son départ de l'Elysée, François Hollande fait le bilan. Dans "les Leçons du pouvoir" (éd. Stock), l'ex-chef de l'Etat fait évidemment la part belle à la défense de son action et de ses choix. "Je ne m’attends pas à ce que l’on me rende justice", écrit-il d'emblée. Voilà six ans qu'il l'affirme : "avec le temps", son bilan "se défendra tout seul". Sur le chapitre des regrets et des nostalgies, tout président sortant est également attendu. Mais rares sont les anciens locataires de l'Elysée à s'être montrés aussi exhaustifs dans le remords. Le chapitre 11 de l'ouvrage

Aix – Prud’hommes : « Qui mieux que nous connaît le monde du travail ? »

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence Muriel Sassi, présidente du conseil des prud'hommes issue du collège employeur, et Gilbert Magnan, vice-président, collège salarié, font le point sur leur activité bousculée par la loi travail et reviennent sur la nécessité de maintenir cette juridiction. Économie | Aix - Conseil des prud’hommes : "Qui mieux que nous connaît le monde du travail ?" | La Provence

« France is back » pour de vrai. Grâce à… Hollande

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Surtout, le pays ne manque pas d'atouts. "Nous sommes vraiment une terre d'accueil pour l’innovation", vante-t-il. "Notre pays a un stock de plus d’un million d'ingénieurs. C’est autant que l’Allemagne alors que l’industrie représente 12% du produit intérieur brut (PIB) contre 23% outre-Rhin. Les Américains ont compris que la France était importante pour la quête d’idées et de talents." Le nerf de la guerre économique au XXIe siècle… "France is back" pour de vrai. Et c'est grâce à... Hollande

Instruction obligatoire à 3 ans : « Il s’agit surtout d’un symbole »

0 commentaire Le par

Sur le site de L'Obs L'Elysée entend "faire de l'école le lieu de l'égalité réelle". L'âge de l'instruction obligatoire sera donc abaissé, dès la rentrée 2019, de 6 ans - ce qui correspond à l'entrée au CP - à 3 ans, a annoncé l'Elysée ce mardi 27 mars, alors que s'ouvrent les "Assises de l'école maternelle". Actuellement, 97,6% des enfants sont scolarisés dès 3 ans, malgré de nombreuses inégalités au sein de l'Hexagone et dans les territoires d'Outre-mer. Instruction obligatoire à 3 ans : "Il s'agit surtout d'un symbole"

Optimisation fiscale « agressive » : Bruxelles épingle 7 pays européens

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Officiellement, Bruxelles ne les considère pas comme des paradis fiscaux. Mais pour la première fois, la Commission européenne va épingler mercredi 7 mars sept pays de l'UE, dont l'Irlande, le Luxembourg ou les Pays-Bas, "qui compromettent l'équité" dans le marché intérieur en favorisant la planification fiscale agressive des entreprises, a annoncé ce mardi le commissaire européen à la Fiscalité Pierre Moscovici. "La Commission insiste sur la question de la planification fiscale agressive dans sept pays Optimisation fiscale "agressive" : Bruxelles se décide enfin à épingler 7 pays européens

Les derniers contenus multimédias