Section Simiane-Mimet
Section Simiane-Mimet

Quatre enjeux régionaux pour les élections européennes

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence Agriculteurs vauclusiens inquiets avant une nouvelle réforme de la Pac et migrants morts de froid dans les cols alpins. Collectifs interpellant Bruxelles sur les pollutions autour de l’étang de Berre ou travailleurs détachés comme des "esclaves" devant un tribunal arlésien. L’Union européenne s’est plus souvent signalée par ses abîmes que par ses bonheurs ces dernières années. Dans une région aux ronds-points jaunis de colères et aux frontières transalpines rougies de coups, les élections qui s’avancent ont une saveur d’amertume. "L’Europe reste un facteur de paix et de développement économique indispensable. Elle sert si l’on sait s’en servir", ne cesse pourtant de rappeler Renaud Muselier.

« Et un, et deux, et trois degrés » : une vague verte déferle en France pour le climat et la justice sociale

0 commentaire Le par

Sur le site de le Monde Selon les organisateurs de la « Marche du siècle », plus de 100 000 manifestants ont défilé à Paris et 350 000 en France. La préfecture de police a chiffré l’affluence parisienne à 36 000 personnes. « Et un, et deux, et trois degrés » : une vague verte déferle en France pour le climat et la justice sociale

Pourquoi l’idée de nation arrive au centre des débats

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Qu'est-ce qu'une nation ? L'essence d'un peuple, disait l'Allemand Fichte. Un désir de vivre ensemble, fondé sur une histoire commune et un "plébiscite de tous les jours", répondait le Français Renan. Le continent européen, inventeur des Etats-nations, a été longtemps traversé par ces modèles antagonistes, qu'on a cru effacés sous l'effet des post-nationalismes, du projet d'Union européenne et de la mondialisation. Chacun voit pourtant ces permanences resurgir avec force depuis quelques années, bouleversant les équilibres partisans de l'après-guerre. Qui sont nos concitoyens ? Qui choisissons-nous d'accueillir ? Quel modèle d'intégration prônons-nous ? Le débat public, profondément polarisé, masque en réalité une grande diversité d'opinions sur

La France va commencer à prélever la taxe GAFA le 1er janvier

0 commentaire Le par

Sur le site de Fredzone Le gouvernement procédera à la taxation des GAFA dès le 1er janvier prochain. Une manière pour l’État de lutter contre l’optimisation fiscale pratiquée par ces géants de l’internet. Google, Apple, Facebook, Amazon et bien d’autres grandes sociétés œuvrant dans le secteur d’Internet se trouvent depuis longtemps dans le viseur de l’État en raison de leur politique fiscale. L’impôt que les GAFA paient en France ne couvre pas effectivement les recettes qu’elles établissent sur le territoire. Concernant par exemple Google, elle n’a payé que 14 millions d’euros d’impôt sur les sociétés l’an passé, alors qu’elle aurait réalisé un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros. En fait,

La BCE appelle à la finalisation de l’union monétaire dans un monde «instable»

0 commentaire Le par

Surle site de EURACTIV.fr Le président de la BCE, Mario Draghi appelle à finaliser le cadre de la zone euro et à réduire les divergences entre les États de l’Est et de l’Ouest afin de protéger l’euro dans un monde « instable ». Alors que l’euro fêtera son 20e anniversaire en janvier prochain, les membres de la zone euro luttent pour renforcer l’union économique et monétaire (UEM). L’Eurogroupe veut améliorer le mécanisme européen de stabilité, le fonds anti-crise du continent, grâce à de nouveaux outils. Les partenaires de l’euro veulent aussi terminer l’union bancaire en ajoutant un filet de sécurité commun pour venir en aide aux banques en difficulté. Toutefois, les avancées à

COP24 : comment va la planète, trois ans après l’accord de Paris ?

0 commentaire Le par

Sur la lettre de France Culture L'accord de Paris est-il caduc ? Pour les experts du climat, les conclusions du rapport du GIEC ne sont pas une surprise. "On savait que les engagements pris par les Etats lors de la COP21 n’étaient pas suffisants pour atteindre la trajectoire des 2 degrés, se souvient François-Marie Bréon, chercheur en climatologie et directeur adjoint du laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE). Le dernier rapport du Giec l’a clairement expliqué." Le point central de l'accord de Paris vise à limiter le réchauffement climatique à 2 degrés, voire à 1,5 degré. Pour atteindre cet objectif, les 195 pays signataires ont soumis leurs

Les derniers contenus multimédias