Section Simiane-Mimet
Section Simiane-Mimet

Ce qu’il faut retenir du rapport du GIEC sur la hausse globale des températures

0 commentaire Le par

Sur le site de le Monde Dans un rapport de 400 pages, dont le « résumé à l’intention des décideurs politiques » a été publié lundi, les scientifiques exposent les conséquences d’un réchauffement des températures au-delà de 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. Ces conséquences sont multiples : vagues de chaleur, extinctions d’espèces, déstabilisation des calottes polaires, montée des océans sur le long terme… Toute augmentation des températures au-delà de 1,5 °C aggraverait ces impacts sur l’environnement, selon le GIEC. Pour les experts, limiter la hausse à 1,5 °C passe par une réduction des émissions de CO2 de 45 % d’ici 2030 et la réalisation d’une « neutralité carbone

Pourquoi l’idée de nation arrive au centre des débats

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Qu'est-ce qu'une nation ? L'essence d'un peuple, disait l'Allemand Fichte. Un désir de vivre ensemble, fondé sur une histoire commune et un "plébiscite de tous les jours", répondait le Français Renan. Le continent européen, inventeur des Etats-nations, a été longtemps traversé par ces modèles antagonistes, qu'on a cru effacés sous l'effet des post-nationalismes, du projet d'Union européenne et de la mondialisation. Chacun voit pourtant ces permanences resurgir avec force depuis quelques années, bouleversant les équilibres partisans de l'après-guerre. Qui sont nos concitoyens ? Qui choisissons-nous d'accueillir ? Quel modèle d'intégration prônons-nous ? Le débat public, profondément polarisé, masque en réalité une grande diversité d'opinions sur

Pollution plastique : à qui la faute ? | WWF France

0 commentaire Le par

D’ici 2030, la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41 % et la quantité accumulée dans l’océan pourrait doubler. En cause, notre système de production, d'utilisation et d'élimination du plastique, système défaillant dans lequel aucun acteur n’est tenu pour responsable. Dans son dernier rapport « Pollution plastique, à qui la faute ? », le WWF tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme et formule des propositions pour sortir de cette crise mondiale. Pollution plastique : à qui la faute ? | WWF France

« En France, l’évasion fiscale c’est 100 milliards d’euros par an »

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Ceux qui fraudent sont ceux qui ont le bénéfice de la fraude. Ceux pour lesquels c'est rentable de frauder, évidemment, ça ne sera pas le salarié qui s'apprête à être prélevé à la source. Ce sont les grandes fortunes, les plus riches de la société... ceux qui ont intérêt à soustraire des sommes à l'impôt ! La responsabilité est essentiellement politique, à différents échelons : français, européen, international... Une grande partie de l'optimisation agressive vient de la compétition que se mènent les pays européens entre eux. Pourquoi les questions de fiscalité ne sont-elles pas mieux harmonisées ? "En France, l'évasion fiscale c'est 100 milliards d'euros

Marseille, capitale méditerranéenne

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence Novembre 2008. L'Union pour la Méditerranée est officiellement baptisée lors d'une réunion de 43 ministres des Affaires étrangères à Marseille. Le projet, voulu en France par le Président Nicolas Sarkozy, est d'importance. Ni plus ni moins qu'une sorte d'Union européenne centrée sur le bassin méditerranéen. Las. Le conflit israélo-palestinien et les Révolutions arabes, ainsi que les conflits qui s'ensuivirent à partir de 2011, mirent à bas cette idée, qui vivote depuis sans réelle ambition. Politique | Marseille, capitale méditerranéenne | La Provence

La COP24 adopte les règles d’application de l’accord de Paris

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde Les conférences mondiales sur le climat convoquent différentes perceptions du temps. Celui, interminable, des assemblées plénières repoussées heure après heure, des projets de textes qui se succèdent et des délégués qui ne parviennent pas à s’entendre. Et l’autre, l’accélération prodigieuse des débats, qui permet la résolution de dossiers parfois vieux de plusieurs années en une quinzaine de jours. La COP24, qui s’est tenue du 2 au 15 décembre à Katowice, au cœur de la région charbonnière polonaise, n’a pas fait exception à la règle. Samedi à 22 heures, après un coup de marteau donné avec une trentaine d’heures de retard, les 196 pays sont

Fake news sur le pacte de Marrakech

0 commentaire Le par

Sur le site de France Info La thématique de l'immigration s'invite dans la mobilisation des "gilets jaunes". Depuis plusieurs jours, bon nombre de messages circulent sur les réseaux sociaux et sites proches de l'extrême droite, tels que Riposte laïque, appelant les membres du mouvement à de nouveaux blocages, lundi 10 décembre. La raison ? Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, doit se rendre à Marrakech (Maroc), lundi et mardi, afin de ratifier le pacte de l'ONU sur les migrations. Ce pacte recense, entre autres, 23 objectifs "pour des migrations sûres, ordonnées et régulières". "Chaos total", "remplacement des peuples" : trois questions sur le pacte de Marrakech, qui affole certains "gilets

Finances climat : quelques annonces dopent le début de la COP24

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde La Banque mondiale va mobiliser 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025. La 24e conférence des Nations unies sur le climat se tient en Pologne pendant deux semaines. Engagés dans un marathon de deux semaines de négociations, à Katowice (Pologne), les délégués de la 24e conférence des Nations unies sur le climat (COP24) scrutent le moindre signe d’avancée. Or, quelques bonnes nouvelles ont ponctué le début de la session, sur le front du financement de l’action climatique. Au premier jour de la conférence, dimanche 2 décembre, la Banque mondiale a annoncé la mobilisation de 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 pour le climat,

Les derniers contenus multimédias