Section Simiane-Mimet
Section Simiane-Mimet

14/05 Aix – Bâtir une démocratie qui n’oublie personne

0 commentaire Le par

« ATD Quart Monde : Bâtir une démocratie qui n’oublie personne » Date : Lundi 14 mai 2018, de 18h15 à 20h Organisée par : ATD Quart Monde et Sciences Po Aix Présentation : Conférence sur le thème « ATD Quart Monde : Bâtir une démocratie qui n’oublie personne » Intervenants : Marie-Aleth Grard, Vice-Présidente d’ATD et membre du Conseil Economique Social et Environnemental, François Phliponeau, Volontaire-Photographe Lieu de la manifestation : IEP, amphi Bruno Etienne Renseignements : 04.42.17.01.60

À Jouques, un laboratoire anti-chômage porteur d’espoir

0 commentaire Le par

Sur le site de La Provence Et si on n'avait pas tout essayé contre le chômage longue durée ? C'est la question fondatrice de l'expérimentation "Territoires zéro chômeur longue durée" qui s'appuie sur un triple constat : personne n'est inemployable; ce n'est pas le travail qui manque mais l'emploi ; et ce n'est pas non plus l'argent qui fait défaut puisque chaque année, le chômage longue durée entraîne d'importantes dépenses et un manque à gagner que la collectivité prend à sa charge. Ce coût de la privation d'emploi s'élève à 36 milliards d'euros, d'après une étude réalisée en 2015 par ATD Quart-monde. L'association, rejointe par le Secours catholique, Emmaüs, la

Loi asile et immigration : les principaux points de friction.

0 commentaire Le par

Sur le site de l'Obs Rétention, procédure d'asile, délit de solidarité... Le projet de loi "asile et immigration", amendé (près de 1.000 amendements déposés) par les députés en commission des lois, arrive ce lundi 16 avril à l'Assemblée nationale. Les débats promettent d'être longs et vifs. Dès la parution des premiers brouillons en décembre et en janvier, le texte a, en effet, provoqué un fort émoi chez les associations d'aide aux migrants qui assurent que ce projet de loi nuit gravement à la protection des demandeurs d'asile. Loi asile et immigration : quels sont les principaux points de friction ?

A Marseille, Mélenchon, des syndicats et des partis politiques défilent unis contre Macron

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde Réussir à démontrer dans la rue l’unité des forces syndicales et politiques en lutte contre les réformes du gouvernement. Ne pas faire disparaître les autres organisations derrière La France insoumise (LFI). La manifestation « Stop à Macron » du samedi 14 avril, devenue enjeu national par la seule présence du député des Bouches-du-Rhône et leader « insoumis » Jean-Luc Mélenchon, aura largement satisfait ses organisateurs.A l’appel de l’union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, soutenue par une quinzaine de syndicats dont la FSU, Sud-Solidaires, l’UNEF et de partis politiques (PC, NPA et LFI notamment), plusieurs milliers de personnes – 58 000 selon la CGT, 6 000

Olivier Faure présente le « gouvernement » du Parti socialiste

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde Il avait promis « une équipe resserrée, renouvelée et vraiment paritaire ». La promesse est tenue. M. Faure a fait adopter dimanche, devant le conseil national du parti, la liste de son équipe dirigeante. Il a réduit le nombre de secrétaires nationaux de 80 à 24. L’équipe est paritaire et une grande partie des visages sont nouveaux. Olivier Faure présente le « gouvernement » du Parti socialiste

Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Emmanuel Macron

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde Deux interviews en quatre jours, et deux émissions au ton radicalement différent. Après le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 jeudi, et à l’occasion du premier anniversaire de son arrivée à l’Elysée, Emmanuel Macron a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin et d’Edwy Plenel sur BFM-TV, RMC et Mediapart, dimanche 15 avril, s’expliquant pendant près de trois heures sur de nombreux sujets.Les échanges avec les journalistes ont été vifs et musclés, Emmanuel Macron qualifiant l’exercice d’« inédit ». « Vous êtes des intervieweurs et je suis le président de la République », a ainsi répondu le chef de l’Etat à Jean-Jacques Bourdin. Il

Macron et la laïcité : ce qu’il faut lire entre les lignes

0 commentaire Le par

Sur le site de L'Obs On l’a oublié aujourd’hui, mais François Mitterrand s’était fait élire en 1981 avec une affiche de campagne où apparaissait derrière lui le clocher d’une église sur fond champêtre. Manière alors pour le candidat socialiste de rassurer ce qu’il est convenu d’appeler la France profonde, à l’époque majoritairement catholique, face à l’arrivée de ses alliés communistes au gouvernement. Les temps ont changé. Mais dans l’esprit d’Emmanuel Macron, il s’agit, pour d’autres raisons, de rassurer une communauté chrétienne, notamment catholique, qui se sent désormais minoritaire dans la société. Au risque, comme on le dénonce à gauche, de rompre avec la tradition laïque de la République ? De

Les 10 erreurs et regrets que reconnaît François Hollande

0 commentaire Le par

Sur le site de L'Obs "Sortant mais pas battu" ! Onze mois après son départ de l'Elysée, François Hollande fait le bilan. Dans "les Leçons du pouvoir" (éd. Stock), l'ex-chef de l'Etat fait évidemment la part belle à la défense de son action et de ses choix. "Je ne m’attends pas à ce que l’on me rende justice", écrit-il d'emblée. Voilà six ans qu'il l'affirme : "avec le temps", son bilan "se défendra tout seul". Sur le chapitre des regrets et des nostalgies, tout président sortant est également attendu. Mais rares sont les anciens locataires de l'Elysée à s'être montrés aussi exhaustifs dans le remords. Le chapitre 11 de l'ouvrage

Les députés LREM du 13 au ministère de l’Intérieur

0 commentaire Le par

Sur le site de Go Met' L’ensemble des députés La République en marche et Modem des Bouches-du-Rhône ont été reçus, mercredi 3 mars, à Matignon puis au ministère de l’Intérieur pour évoquer l’avenir de la Métropole Aix-Marseille Provence. Au ministère de l’Intérieur, les députés LREM des Bouches-du-Rhône unis pour l’avenir de la métropole

Olivier Faure veut ouvrir une nouvelle page

0 commentaire Le par

Sur le site de Le Monde Feuille de route M. Faure, qui a également fait de la « renaissance » son thème de campagne a longuement détaillé sa feuille de route pour transformer le parti de la rue de Solférino, comme il s’y était engagé.« Nous serons les seuls à donner la parole aux citoyens de ce pays », a confirmé celui qui va lancer une plateforme en ligne pour consulter les militants et les Français et faire émerger des idées nouvelles.« Je serai intraitable avec les pratiques frauduleuses, avec le sexisme et avec les discriminations », a-t-il assuré.Son premier chantier sera de trouver un nouveau siège alors que l’hôtel particulier

Les derniers contenus multimédias